Festival de Cannes 2019 : une représentation record pour la SOFICA Cinémage !

Nous sommes très heureux et fiers de vous annoncer que les SOFICA Cinémage seront de nouveau très bien représentées cette année au Festival de Cannes.

Elles ont en effet participé au financement de 15 films, dont 12 en association à la production et 3 en développement. C’est un véritable record en près de 15 ans d’existence. Sur l’ensemble des films sélectionnés qui ont bénéficié d’un apport financier d’une SOFICA, Cinémage est présent dans plus de 3 films sur 5. Enfin, Cinémage a investi seul ou a dirigé le pool d’investissement pour 8 des 11 films soutenus en production, ce qui vient confirmer son rôle proactif d’animateur du marché du financement du cinéma.

Sélection officielle

Le nouveau film d’Arnaud Desplechin, « Roubaix, une lumière », sera présent dans cette prestigieuse sélection avec à l’affiche Léa Seydoux, Roschdy Zem et Sara Forestier.

Justine Triet, la réalisatrice de « Victoria » (déjà soutenu par Cinémage 10) présentera à Cannes son troisième film « Sibyl » avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos et Gaspard Ulliel. Il sortira en parallèle dans les salles françaises le 24 mai.

Ces deux films ont bénéficié d’un soutien en production de Cinémage 13.

Cinémage 12 a également soutenu en développement le premier film de Ladj Ly « Les Misérables », présent en compétition, et « La belle époque », second film de Nicolas Bedos présenté en Hors Compétition.

Christophe Honoré est (déjà) de retour à Cannes, dans le cadre de la sélection parallèle Un Certain Regard, avec « Chambre 212 » qui regroupe à l’écran Carole Bouquet, Chiara Mastroianni et Camille Cottin. Ce film tourné en début d’année a bénéficié du soutien en production de Cinémage 14.

Le film qui clôture cette 72ème édition du Festival de Cannes est soutenu par Cinémage 13, il s’agit de la nouvelle collaboration d’Eric Toledano et d’Olivier Nakache, « Hors normes ».

Quinzaine des réalisateurs

Carton plein pour Cinémage 13 qui a soutenu en production 7 des 8 films français présents cette année dans cette section parallèle qui a ouvert la voie par le passé à de nombreux succès publics et critiques (Les garçons et Guillaume à table, En liberté !, Otez-moi d’un doute, Ma vie de courgette etc.).

Le nouveau film de Quentin Dupieux, « Le daim »,  avec Adèle Haenel et Jean Dujardin sera présenté en ouverture et sortira en salles le 19 juin.

Nicolas Parisier présentera son deuxième long-métrage, « Alice et le maire » avec Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier dans les rôles principaux. La sortie est prévue pour le 18 septembre.

Rebecca Zlotowski est de retour avec son nouveau film «Une fille facile » (en salles le 28 août) tout comme Bertrand Bonello avec « Zombi Child » (en salles le 12 juin).

Erwan Le Duc présentera son film « Perdrix » avec Swann Arlaud, Maud Wyler et Fanny Ardant, de même que Blaise Harrison avec « Les particules ».

Enfin, « Yves » de Benoît Forgeard clôturera cette sélection avec une comédie loufoque portée par William Lebghil, Doria Tillier et Philippe Katerine (en salles le 26 juin).

Acid

2 films financés par Cinémage ont intégré cette sélection qui regroupe des œuvres singulières et audacieuses :  « Vif argent », le premier film de Stéphane Batut soutenu en production par Cinémage 13 et « Rêves de jeunesse » d’Alain Raout, soutenu en développement par Cinémage 12.

 

Au-delà du prestige, la présence d’un film au festival de Cannes lui apporte un coup de projecteur qui augmente fortement sa notoriété et son potentiel économique, notamment sur les ventes à l’international.